24/01/2016 16:28 | Lien permanent | Commentaires (0)

Une rage bleue

Trop bleu pour être vrai. Ce type de bleu fluorescent ne se rencontre que dans des contextes un peu surnaturels, comme l'éclairage nocturne de la fontaine de Trevi, à Rome, ou les mares chaudes islandaises, pleines de silicates et d’algues, au milieu des paysages de lave. Pourtant cette couleur improbable nous envahit à pleine bouche. Dans le miroir du matin, l'œil à peine ouvert, une brosse entre les dents et soudain la babine se met à écumer en bleu. Une vraie tête de renard enragé – et irradié pour faire bon poids. C'est la nouvelle lubie des fabricants de produits hygiéniques. Pour faire plus propre que propre, le blanc ne suffit plus. Il y faut une pureté au-delà de la virginité immaculée, au-delà des vertiges neigeux. Et, en matière de dents, c'est le bleu luminescent qui incarne aujourd'hui cet idéal de netteté. «Blue light technology», clame l'emballage du nouveau dentifrice – inspiré des cabinets de dentistes, qui utilisent parfois la lumière bleue dans le processus du blanchiment dentaire. Est-ce que cela marche? Aucune idée, me dis-je en bavant ultrableu, cherchant à évaluer la nuance de mon émail dans la marée fluorescente. Ce qui est sûr, c’est que l’effet chimique doit être puissant, pour générer une teinte tellement intense qu’elle paraît vénéneuse. A quel ridicule faut-il donc s’adonner pour l’illusion de se brosser un sourire de cinéma? J’en suis là dans mes interrogations sur l'hygiénisme contemporain, quand l'homme débarque à son tour dans la salle de bains, dégainant sa lame. Magie: son gel de rasage est assorti au dentifrice. Barbe-Bleue, te voilà! En symbiose, je mousse des lèvres, il bouillonne du menton… Il est des moments, dans une vie de couple, où la toilette matinale vous file le blues.
Reste que toute cette propreté étincelante s’avère drôlement salissante à l’usage. Après les ablutions, le lavabo et le miroir étincellent d'éclaboussures hors de ce monde, comme si une cohorte de Schtroumpfs avait joué là au paintball. Pour laver tous ces espoirs de propreté? Un gel superpuissant au citron. La force jaune, contre la force bleue. Chez moi, c’est la guerre des couleurs.

Les commentaires sont fermés.