26/09/2015 14:30 | Lien permanent | Commentaires (1)

Pâtes au pot

C’est sans doute la recette la plus partagée sur les réseaux sociaux: les «one-pot pasta» - les pâtes tout en un. Comme la poule-au-pot ou le pot-au-feu. Les commentaires sont étonnamment élogieux pour cet outrage à l’esprit italien, qui évoquent une sauce crémeuse juste ce qu’il faut, une cuisson sans graisse et un mélange de saveurs tout à fait prometteur. Je vous la fais courte: l’idée remonte à 2013, quand la Martha Steward, la déesse de l’Olympe audiovisuel américaie, protectrice de la vie domestique, s’est mise à publier des vidéos d’elle, coiffée de son brushing rassurant, en train de préparer une révolution dans la casserole. Pensez seulement: elle jette en vrac, dans 4 tasses et demie d’eau froide, des spaghetti crus, de l’oignon haché fin, de l’ail émincé, des tomates cerise coupées en deux et quelques bouquets de basilic. Et hop, tout cuit ensemble, 9 minutes à partir du moment d’ébullition, avec l’amidon comme liant. Il faut voir Martha, la mine gourmande, servir son œuvre à la caméra, en lui demandant: «Is it enough for you? – As-tu assez?»

Inutile de préciser que les foodistas américaines se sont mises dare-dare à ce fabuleux accélérateur du temps et que les Européens sont en train de succomber en masse. Depuis le début de l’année, le hashtag onepotpasta ouvre un champ visuel hautement créatif,  avec profusion de jolies photos aux couleurs pimpantes. Les bouquins s’y sont mis aussi. Mais les perspectives gustatives restent effarantes. Gare à l’avalanche de courgette, citron, champignons, blancs de poulets, saumon, olives, mozzarella… Et bouillons joyeusement tout ce fatras dans un pot commun.

Je vois bien l’intérêt de raccourcir la corvée vaisselle pour allonger les soirées. Mais je croyais que les pâtes représentaient justement un plat plutôt économe en récipients. Généralement, avec une planche à découper, un couteau, une casserole, une poêle et une râpe à fromage, on s’en sort sans trop de temps dédié à l’eau mousseuse. Alors, laissez-moi faire un petit calcul: la fameuse recette magique fait l’économie de (je compte mes doigts)… un ustensile sur cinq. Fête! Au moins 73 secondes de gagnées dans le rangement de la cuisine! Honnêtement: je refuse de manger de l’oignon cuit à l’eau pour si peu.

Mais je vais me montrer brave fille: moi aussi, j’ai une recette à casserole unique. Je l’ai empruntée à une absolue rigoriste de l’orthodoxie italienne, ce qui lui confère en prime une légitimité culturelle. La voici: cuire les pâtes dans beaucoup d’eau bouillante, comme d’habitude, puis les égoutter et leur ajouter des légumes coupés en dés, selon l’inspiration du tiroir inférieur du réfrigérateur, tomates, courgettes, poivrons… Simple, cru, rapide, facile. Sel, poivre, basilic frais. Et mélanger, pour le moelleux, avec une bonne cuiller (ou deux ou trois…) de mascarpone à même le pot. Je devrais me faire des mèches et poster une vidéo sur YouTube, non?

Commentaires

Je découvre cette recette sur votre site. Je dois être loin des gouts culinaires du moment. Mais je vais peut être tester. Cela ne semble pas si mal et si cela me permet de faire gouter quelques légumes à mes enfants pourquoi pas ;)

Écrit par : omothermix.com | 06/10/2015

Les commentaires sont fermés.