23/07/2011 16:17 | Lien permanent | Commentaires (0)

Lâche ce chat

Question: que fait un adolescent, modèle standard, quand il s’ennuie? Réponse: il cogne un chat. Pas un vrai chat, tout de même, avec des crocs et des griffes, mais un chat virtuel nommé Tom. Lequel Tom a de grands yeux verts inquiets et attend, campé dans son application pour iPhone, de se faire agresser. Quand on tape le ventre de Tom du bout du doigt sur l’écran, la bestiole hurle «aïe ho!» en se tordant de douleur, quand on y va plus fort, elle s’effondre en gémissant. On peut aussi envoyer des gifles sur les deux joues dodues, ça produit un claquement sec alors que tête s’en va gicler sur le côté. Tout ce cirque est parfaitement détestable à regarder, d’autant que le chat, maso comme ce devrait être interdit, se remet à chaque fois sur ses pattes de derrière, l’air de demander un second service. Mais l’adolescent trouve ça drôle. Interrogé sur l’intérêt de l’opération, il répond «grmf», ce qui, dans le langage de sa tranche d’âge, exprime une sorte de satisfaction retenue – du moins, je crois.
Que fait le père de l’adolescent, quand son fils s’ennuie? Il regarde par-dessus l’épaule du dégingandé de 15 ans pour observer comment le chat encaisse. Après un moment, il réclame l’appareil pour essayer à son tour.

Que fait la mère de l’adolescent et compagne du père dans cette situation? Elle regarde le plafond, dépitée.
Résumons: tout ce monde a été éduqué. Dans la vie hors écran, personne ne cogne sur personne et je n’ai jamais surpris ma descendance en train d’épiler un mulot ou d’attacher des casseroles à la queue d’un chien. Dans les conversations, l’opinion dominante est plutôt rétive à la violence. Qu’est-ce qui explique donc l’attrait pour ce stupide félin névrosé?

A y regarder de près, Tom n’est pas tout seul. Il existe tout un bestiaire qui aspire à se faire humilier, que l’on peut acquérir pour 1.10 sur son iPhone. Yo, trop bien, comme ils disent: Larry, l’oiseau, est réputé hilarant quand on le foudroie d’un éclair électronique. Le bébé Hippo (un bébé! Ces gosses massacrent des bébés!!!) s’énerve de manière très divertissante quand on le tape sur le nez et Tom, ce crétin de Tom, a même une deuxième application à sa gloire, où on peut lui tirer la queue ou lui envoyer des pets pour qu’il doive se boucher le nez. Dans ce monde de délicatesse et de raffinement, j’envisage moi aussi de recourir à une pédagogie de base: et si je lui confisquais le mobile, mmh?

Les commentaires sont fermés.