25/06/2011 16:34 | Lien permanent | Commentaires (0)

Cachez la femelle mammifère

Le club de fitness que je fréquente est sis au sommet d’un immeuble occupé par un grand magasin. Tout sous le même toit. Une salle d’allaitement a récemment été aménagée dans la partie restaurant du fitness, avec de jolis coussins très tendance. Je vois bien l’idée marketing: on aimerait éviter que les jeunes mamans se dépoitraillent en plein rayon jouets ou devant l’étal de fromages frais, mais en même temps, on aimerait qu’elles continuent à se montrer bonnes clientes durant leur congé mat’. Alors on les oriente à l’étage, vers un espace clos, fréquenté par des adultes habitués à suer en meutes sur des vélos immobiles, aucun risque qu’ils se sentent incommodés par une sécrétion physiologique supplémentaire.

Sauf que! Depuis des semaines que le lieu a arrêté de sentir la peinture, on ne voit toujours pas la roue d’une poussette, on n’entend pas le premier burp. A l’évidence, les sportifs ne sont peut-être pas gênés, mais les mamans si. Et on les comprend! La dernière fois que j’ai dégrafé un soutien-gorge d’allaitement date de quelques solides années, mais je me souviens de façon très vivace que les dernières personnes que j’avais envie de côtoyer étaient des fitnesseurs aux petits soins avec leurs abdos, le genre à appeler chacun de leurs adducteurs par son petit nom. Face à ces robots à muscles, une maman toute récente se sent forcément pleine de glandes, de pores, d’hormones, de tétons – tout cet attirail de la femelle mammifère que l’on essaie de planquer le reste du temps. Bonjour à l’animale en chacune de nous…

Alors, évidemment, aucun vertige identitaire de cette sorte ne menace avec la machine Babyness, cette nouvelle invention Nestlé qui permet de produire des biberons avec une capsule, comme d’autres se tirent un café. Une capsule et pschhhh, la maternité se porte hygiénique, technologique, rapide, aseptisée. En un mot: civilisée. Hautement compatible avec l’esprit wellness d’un club sportif. Le nourrisson pourrait presque choisir son arôme favori.

Et pour les changements de langes, alors? Dans cette merveilleuse révolution du high-tech et chic, pourquoi n’a-t-on toujours pas mis au point un bébé qui ferait caca en capsules?

Les commentaires sont fermés.